Publié le :

Nathalie Bondil reçoit l’Ordre du Canada

Aujourd’hui à Rideau Hall, le Gouverneur général, son Excellence le très honorable David Johnston, a remis à Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, la médaille de l’Ordre du Canada. Cet honneur souligne sa contribution au rayonnement de la culture et des arts en tant que muséologue et administratrice.

«Nathalie Bondil est une muséologue inspirante qui entraîne dans son sillage vitalité, originalité et ouverture. À la fois directrice et conservatrice en chef au Musée des beaux-arts de Montréal, elle y a développé une mission sociale et éducative exemplaire, a vu à son agrandissement avec deux nouveaux pavillons, et y a présenté des expositions pluridisciplinaires s’adressant à tous les publics. Sous sa gouverne, l’institution a doublé sa fréquentation, entrant dans le club du million de visiteurs par année. Grâce à elle, il est également devenu le musée canadien qui exporte le plus ses expositions dans d’autres musées à l’étranger.» (Tiré du communiqué de presse de l’Ordre du Canada, publié le 11 mai 2016)

Depuis la nomination de Nathalie Bondil à la direction du MBAM en 2007, le Musée a connu un essor remarquable.  Il est le musée le plus visité au Québec, l’un des plus visités au Canada et le 12e en Amérique du Nord. Il détient le plus grand nombre d’abonnements au pays et plus de 300 000 personnes participent à ses activités d’éducation et d’action culturelle.

 

Cet honneur s’ajoute aux nombreuses reconnaissances décernées à Mme Bondil, notamment la médaille de l’Assemblée nationale, remise lors de la Journée internationale de la femme en mars 2016, pour ses réalisations exceptionnelles. Elle a été promue au grade d’officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres (République française) pour son investissement constant au service de la culture. En 2015, l’Université de Montréal lui a décerné un doctorat honoris causa pour sa contribution exceptionnelle au développement du MBAM, à la promotion de la culture et de l’éducation populaire, et à la consolidation des relations entre le milieu muséal et l’Université de Montréal. Rappelons également le prix Camille-Laurin de l’Office québécois de la langue française pour son engagement et sa contribution remarquable à l’enrichissement et au rayonnement du français dans le milieu culturel et au sein de la société québécoise. En 2013, l’Université McGill lui a remis un doctorat honorifique ès lettres et depuis 2011, elle est chevalière de l’Ordre national du Québec.

Photo : Cplc Vincent Carbonneau, Rideau Hall ©BSGG(2016)