Wanda Koop

Née à Vancouver et depuis longtemps installée à Winnipeg, Wanda Koop est l’auteure d’une production picturale et vidéographique unique dont l’importance a été soulignée par de nombreuses expositions au Canada et à l’étranger. En mars dernier, elle a obtenu un Prix du Gouverneur général pour sa contribution exceptionnelle aux domaines des arts visuels et médiatiques. Le Musée profite de l’occasion pour présenter une acquisition rendue possible grâce à la générosité de Michael St.B. Harrison.

Wanda Koop est une coloriste d’exception, ce dont Terre des ancêtres témoigne. Cette œuvre splendide représente Winnipeg, depuis la rive de la rivière Assiniboine qui traverse sinueusement la ville pour rejoindre la rivière Rouge. On distingue à l’arrière-plan trois bâtiments que l’on suppose être une église (clocher), un immeuble de bureaux (toit plat) et un édifice public (dôme). Devant ces bâtiments, une forêt luxuriante longe la rivière. Les couleurs utilisées sont rompues, similaires à celles visibles à la surface d’une nappe d’huile. Alors qu’une mince couche picturale recouvre la toile brute, deux filets de peinture orange sont visibles à l’avant-plan. Sur ce voile de couleurs sourdes, la luminosité des deux larmes orange détonne. Cette couleur, récurrente dans la palette chromatique de l’artiste, est la même qu’elle a utilisée pour représenter le feu s’échappant des longues et filiformes cheminées pétrolifères de la série « Seeway » (2012) et les feux des autochtones sur la rive dans la série « See Everything / See Nothing » (1996). À travers cette couleur sont ainsi liées des représentations de nature économique (pétrolifère) et identitaire (feux appelés welcoming fires par les autochtones).

Le tableau Terre des ancêtres représente un point de vue que Wanda Koop a peint à de nombreuses reprises depuis 1989. Pour l’artiste qui est originaire de Winnipeg, il s’agit d’une représentation du chez-soi. Elle établit une résonance intéressante avec des œuvres antérieures en les reconfigurant d’une manière nouvelle : « Comme dans un processus en boucle, Koop reprend sans cesse ses images. (1) »
L’acquisition de Terre des ancêtres permet d’enrichir notre corpus d’œuvres de cette grande figure de la peinture canadienne. Artiste accomplie, Wanda Koop est également une femme engagée dans sa collectivité, participant à des projets communautaires axés sur l’art. Sa contribution la plus connue est le programme Art City (www. artcityinc.com), qu’elle a fondé en 1998 pour offrir des activités artistiques gratuites aux jeunes de quartiers défavorisés.

MARIE-EVE BEAUPRÉ


1. Mary Reid, Wanda Koop, sur le fil de l’expérience, cat. exp., Musée des
beaux-arts du Canada et Winnipeg Art Gallery, 2010, p. 68.

 

Wanda Koop (née en 1951)
Terre des ancêtres, 2013
Acrylique sur toile, 198 x 280 cm
MBAM, achat, don de Michael St.B. Harrison