Le Musée en bref

Le Musée en bref

Fondé en 1860 sous le nom Art Association of Montreal par un groupe de collectionneurs et mécènes montréalais, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) a été l’un des premiers établissements muséaux en Amérique du Nord à former une collection encyclopédique digne de ce nom. Cette dernière compte plus de 41 000 œuvres, de l’Antiquité à nos jours, ce qui la rend unique au Canada. Elle comprend des peintures, des sculptures, des œuvres graphiques, des photographies et des objets d’arts décoratifs, déployés dans quatre pavillons : Pavillon Jean-Noël Desmarais (art international), Pavillon Michal et Renata Hornstein (cultures du monde), Pavillon Liliane et David M. Stewart (arts décoratifs et design) et Pavillon Claire et Marc Bourgie (art québécois et canadien). Ce dernier a été inauguré en septembre 2011 et est doté d’une salle de concert de 444 places – la salle Bourgie – intégrant une rare collection de vitraux Tiffany.

Un cinquième pavillon consacré à l’art international et à l’éducation ouvrira ses portes fin 2016 pour le lancement du 375e anniversaire de Montréal, le Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein.

2014-2015 : ENCORE DES RECORDS

+ 1 000 000

VISITEURS

+ 300 000

PARTICIPANTS AUX
ACTIVITÉS ÉDUCATIVES

+ 95 000

MEMBRES VIP

« Pour la deuxième année consécutive, le MBAM peut revendiquer son statut de musée d’art le plus visité au Canada. »
– THE GLOBE AND MAIL, Toronto

« Selon The Art Newspaper, le MBAM est le seul musée d’art au Canada ayant attiré plus d’un million de visiteurs, 1 009 648 précisément. »
– TORONTO STAR

« Seul musée canadien ayant accueilli plus d’un million de visiteurs, le MBAM est loin devant les autres institutions canadiennes sur la liste. »
– CANADIAN ART, Toronto

« INSPIRANT – Nouvelle culturelle réjouissante pour la métropole : le MBAM se démarque au Canada quant à la fréquentation. »
– LE DEVOIR, Montréal

« Le MBAM persiste et signe : après avoir franchi pour la première fois de son histoire le cap du million de visiteurs en 2013, voilà que la tendance se maintient et que c’est chose faite pour 2014 aussi. »
– VOIR, Montréal

2015 : Retombées économiques et touristiques

Le Musée des beaux-arts de Montréal, accompagné de la firme McKinsey & Company, a réalisé une analyse de son impact économique et touristique en 2015. Cette étude démontre que le MBAM est le musée le plus performant au Canada et qu’il génère des retombées économiques de plus de 100 millions $ annuellement.

Pavillon Jean-Noël Desmarais. Photo : leclairphoto.com

Une agora des arts, un musée rassembleur

Musée dynamique, le MBAM accueille aussi plus de 200 000 familles, élèves et adultes chaque année pour participer à ses programmes éducatifs, culturels et communautaires. Un tel ancrage dans la communauté est rendu possible grâce aux nouveaux Studios Art & Éducation Michel de la Chenelière, inaugurés en 2012, qui avaient alors presque doublé les espaces destinés aux écoles, aux familles et aux groupes communautaires.

Au fil des ans, le Musée des beaux-arts de Montréal a été à l’origine de nombreux partenariats pluridisciplinaires à succès. Ainsi, en 2008, la Fondation Arte Musica est entrée en résidence au MBAM. Elle propose une programmation musicale complète à la salle de concert Bourgie. Quelques années plus tard, en 2014, le FIFA (Festival International du Film sur l’Art) est aussi entré en résidence permanente au Musée et collabore désormais à l’intégration de ses films dans le cadre des multiples activités du MBAM.

Cette volonté du Musée de marier les arts visuels et la musique s’est incarnée dans des projets d’expositions innovatrices et uniques au Canada telles Warhol Live : la musique et la danse dans l’œuvre d’Andy Warhol, Imagine : la ballade pour la paix de John & Yoko, Miles Davis : le jazz face à sa légende, Lyonel Feininger et Splendore a Venezia : art et musique de la Renaissance au Baroque dans la Sérénissime. Des expositions qui exploraient divers dispositifs comme la scénarisation du son, de la musique ambiante et des stations d’écoute. Plusieurs programmes et activités éducatives nouvelles ont également été créés : visites pré-concert, conférences et films sur la musique, concerts pour les groupes scolaires et les familles ainsi que des audioguides musicaux comme la promenade musicale liée à sa collection d’art européen.

Mission

Fidèle à sa vocation, qui est d’acquérir et de promouvoir les œuvres des artistes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, le Musée des beaux-arts de Montréal s’est donné comme mission d’attirer le public le plus vaste et le plus diversifié qui soit, en lui offrant un accès privilégié au patrimoine artistique universel.

Le Musée affirme aussi son intention de renforcer une action éducative déjà bien implantée : c’est un secteur de développement durable des esprits. Dans un monde où la tyrannie des images manipule, le rôle des musées apparaît plus que jamais essentiel et positif pour développer des regards critiques et apprendre des savoir-être plutôt que des savoir-faire. De plus en plus d’études démontrent à quel point l’accès à la culture optimise les succès, réduit l’échec scolaire et participe au bien-être individuel au même titre que le sport.

Depuis près de 15 ans, le MBAM propose entre autres Le Musée en partage, une expérience éducative gratuite, offerte aux organismes communautaires agissant auprès de ceux et celles qui n’auraient pas la chance de venir visiter le Musée autrement. Plus précisément, ces organismes partenaires travaillent auprès de communautés culturelles, de personnes âgées, de jeunes en difficulté, de résidants de quartiers défavorisés, de familles à faible revenu ou de personnes ayant des handicaps physiques ou intellectuels.

L’importante mission éducative dont s’est doté le Musée l’amène aujourd’hui à créer des programmes pour de nouveaux visiteurs afin de rendre l’art accessible à tous. Ainsi, le jeune public, les personnes issues de la diversité culturelle, les aînés et d’autres groupes sociocommunautaires seront sous peu invités à prendre part à des projets novateurs et adaptés.