Une grande exposition qui porte un regard inédit sur l’histoire de l’art à réinventer.

Cette saison, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) invite à une réflexion sur les enjeux liés à la « décolonisation du regard », et aux perceptions identitaires, esthétiques et culturelles à travers deux expositions : D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui et Nous sommes ici, d’ici : l’art contemporain des Noirs canadiens, présentées en complémentarité.

 

D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui étudie les transformations du regard porté sur les arts d’Afrique, d’Océanie et des Amériques depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Suivant les jalons de la vie de Pablo Picasso (1881-1973) et ceux de l’histoire, l’exposition explore l’étroite relation qui unit le maître espagnol avec ces arts en s’appuyant sur l’histoire des mentalités. Au fil du parcours, des artistes contemporains d’ascendance africaine s’inscrivent en contrepoint, multipliant les points de vue sur une histoire de l’art universelle à repenser.

Commissaire de l’exposition à Montréal, Nathalie Bondil, directrice et conservatrice en chef du MBAM, explique : « Ce projet m’interpellait, car il permet de raconter une histoire de la décolonisation du regard sur un siècle, celui de Picasso : l’artiste nait en 1881, soit un an avant l’ouverture du Musée d’Ethnographie du Trocadéro et quatre ans avant le partage de l’Afrique par les empires coloniaux européens à Berlin en 1885. Il meurt en 1973, juste avant la dernière décolonisation en Afrique, l’Angola en 1975. Ce siècle se déroule ici comme un livre quand l’émancipation d’un continent entier raconte l’émancipation des regards, d’appropriations en réappropriations.

« Comment un objet ethnographique est-il devenu esthétique ? Comment un Picasso et un masque anonyme peuvent-ils s’exposer sur un même plan ? Quelles furent les étapes de cette “décolonisation du regard” au cours du dernier siècle jusqu’à nos jours ? À Montréal, le parcours raconte cette histoire du “musée des Autres”, héritage d’un monde colonial à sa redéfinition actuelle dans un monde globalisé. Privilégiant une approche transculturelle, j’ai voulu inscrire dans ce récit les artistes contemporains africains ou d’ascendance africaine. L’eurocentrisme culturel est à revoir dans une histoire de l’art à réinventer. Les frontières qui distinguaient les récits de la modernité s’entremêlent aujourd’hui, quand les artistes du monde affirment désormais leur identité transnationale. »

Le MBAM propose au public de poursuivre son parcours avec l’exposition Nous sommes d’ici, ici : l’art contemporain des Noirs canadiens, dont la visite est incluse dans le droit d’entrée. Initiée par le Musée royal de l’Ontario, cette exposition remet en question les préjugés sur la condition des Noirs au Canada à la lumière d’œuvres de 11 artistes contemporains, dont trois artistes montréalais, ajoutés à la présentation par le MBAM.

Activités culturelles

Consultez notre calendrier culturel pour en savoir davantage sur les conférences, le colloque, les films et les activités musicales proposées par la Fondation Arte Musica en lien avec l’exposition D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui.

Le Musée leur appartient

Le MBAM, en collaboration avec l’organisme Fusion Jeunesse et le collectif The Woman Power, invite le public à réfléchir sur la représentation et l’altérité, dans un espace éducatif situé aux abords de l’exposition D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui.

Accessible gratuitement, cet espace de 100 m2 intègre l’installation Les vraies Demoiselles d’Avignon, une mosaïque participative initiée par The Woman Power autour de la célèbre toile de Picasso, ainsi qu’une exposition réalisée par des élèves de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), en collaboration avec Fusion Jeunesse, sur le thème de la rencontre de l’Autre. Le public pourra en outre y consulter une sélection de livres qui reflètent la diversité des communautés du Musée et réaliser des coloriages conçus avec le concours de l’artiste Maliciouz.

Lectures suggérées

Titre : Face à Face, Picasso et les arts premiers
Langue : Français (également disponible en version anglaise)
Volume : Relié Format : 25 cm x 30,2 cm
Auteur : Sous la direction de Yves Le Fur
Éditeurs : Musée du quai Branly — Jacques Chirac et les éditions Flammarion
344 pages. 430 illustrations
ISBN : 978-2-89192-408-5 / 978-2-08142-187-5
Date de publication : 2017
Prix : 65 $ (+ taxes). En vente à la Boutique-Libraire du Musée

Titre : Curatorial Dreams: Critics Imagine Exhibitions
Langue : Anglais
Volume : Relié Format : 15 cm x 22 cm
Auteurs : Sous la direction de Shelley Ruth Butler et Erica Lehrer
Éditeur : McGill-Queen’s University Press
400 pages. 30 illustrations
ISBN : 9 780 773 546 837
Date de publication : Mai 2016

Audioguide et visites guidées

Enrichissez votre expérience grâce à l’audioguide et aux visites guidées !

Vous pouvez aussi accéder à l’audioguide depuis l’application MBAM

Get it on Google Play

Pour l’horaire des visites guidées, consultez le calendrier culturel

Crédits et commissariat

Une adaptation du Musée des beaux-arts de Montréal. À Montréal, la commissaire est Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef, MBAM, assistée par Erell Hubert, conservatrice de l’art précolombien, MBAM.

Le comité-conseil au MBAM se compose de Shelley Ruth Butler, anthropologue culturelle, Institut d’études canadiennes, Université McGill ; Mary-Dailey Desmarais, conservatrice de l’art moderne international au MBAM ; Dominique Fontaine, commissaire indépendante et fondatrice de aPOSteRIORi ; Jacques Germain, galeriste et africaniste ; James Oscar, critique d’art ; et Constantine Petridis, directeur et conservateur du Département d’art africain à l’Art Institute de Chicago.

Une exposition conçue par le musée du quai Branly – Jacques Chirac, en collaboration avec le Musée national Picasso-Paris. Le commissariat général est assuré par Yves Le Fur, directeur du département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly – Jacques Chirac.

La scénographie est une réalisation de Sandra Gagné, chef de la production des expositions avec Nathalie Bondil, en collaboration avec Chevalier Morales Architectes.

Remerciements

L’exposition est organisée par le Musée du quai Branly – Jacques Chirac, en collaboration avec le Musée national Picasso-Paris. Une adaptation du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

La présentation de l’exposition a été rendue possi­ble grâce au généreux soutien de Stéphan Crétier et Stéphany Maillery, en collaboration avec Tourisme Montréal. L’espace éducatif de l’exposition bénéficie du précieux appui de Desjardins. Le Musée reconnaît l’apport essentiel d’Air Canada, du Cercle des Anges du MBAM et de ses partenaires médias : Bell, La Presse + et Montreal Gazette.

Le Musée remercie le ministère de la Culture et des Communications du Québec pour son appui essentiel, de même que le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal pour leur soutien constant. L’exposition a aussi reçu le soutien du ministère du Patrimoine canadien par le biais du Programme d’indemnisation pour les expositions itinérantes au Canada.

Le programme d’expositions internationales du Musée bénéficie de l’appui financier du fonds d’expo­sitions de la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal et du fonds Paul G. Desmarais.

Le Musée remercie également ses guides bénévoles pour leur appui inconditionnel, et reconnaît la générosité de tous ses membres et des nombreuses personnes, entreprises et fondations qui lui accordent leur soutien, notamment la Fondation de la Chenelière, dirigée par Michel de la Chenelière, et Arte Musica, présidée par Pierre Bourgie.

Que toutes les personnes qui ont permis, par leur généreux concours, leur encouragement et leur soutien, la réalisation de cette exposition trouvent ici l’expression de notre gratitude.

Partenaires