Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus

Pavillon Liliane et David M. Stewart

Un pavillon consacré aux arts décoratifs et au design : un atout majeur pour affirmer Montréal, Ville UNESCO de design !

Pavillon Liliane et David M. Stewart
Crédit

Deux niveaux à découvrir

Niveau 1

Collection du Musée : Design moderniste
(1930-1970)

Collection du Musée : Design contemporain
(1970 – aujourd’hui)

Collection du Musée : Bijoux modernes et contemporains
(1940 – aujourd’hui)

Niveau 2

Collection du Musée : Arts décoratifs de la Renaissance à 1930

Collection du Musée : Cabinet de curiosités

Collection du Musée : Le verre dans tous ses états

Lab Design

Pavillon Liliane et David M. Stewart

Photo MBAM, Denis Farley.

Pavillon Liliane et David M. Stewart

Photo MBAM, Denis Farley.

Pavillon Liliane et David M. Stewart

Photo MBAM, Denis Farley.

Pavillon Liliane et David M. Stewart

Photo MBAM, Denis Farley.

Éblouissant, provocant, élégant et joyeux : voilà comment on peut qualifier l’aménagement de la collection d’arts décoratifs et de design, dévoilé en 2012. Près de 900 objets – mobilier, verre, argenterie, textiles, céramique et design industriel – provenant de nombreux pays sont ainsi exposés comme ils ne l’ont jamais été auparavant.

Les deux niveaux du pavillon Liliane et David M. Stewart ont été repensés et réaménagés afin d’embrasser les sept siècles que couvrent la collection d’arts décoratifs du Musée. Ici, on met l’accent sur le design le plus contemporain où sont réparties les œuvres en 25 sections thématiques.

L'art de donner - Hommage à Liliane M. Stewart

Architecture

Dans ce bâtiment, l’élégant escalier suspendu retient l’attention, avec ses rampes en verre et sa main courante en bronze. Les grandes ouvertures nécessaires à l’édification de cette structure ont aussi permis d’aérer et de contrebalancer les espaces d’exposition. Pour compenser la lourdeur venant des plafonds bas, l’accent est mis sur l’horizontalité. Ce style d’architecture s’avère idéal pour la présentation d’objets en trois dimensions. La plupart des cloisons et des cimaises qui avaient été ajoutées pour l’accrochage des tableaux laissent maintenant place à des vitrines et des plateformes adaptées aux volumes horizontaux de l’architecture intérieure. La nouvelle bande installée en hauteur – un ruban d’un rouge éclatant – unifie l’espace et fait voyager l’œil d’un niveau à l’autre, créant ainsi un lien inusité entre la Renaissance et le design du XXIe siècle.

David M. Carter (directeur), Robert M. Cummings (mécène), Sean Murphy (président), Fred Lebensold - ARCOP (architecte)
Crédit
Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.