Skip to contentSkip to navigation
Crédit
Crédit
1er septembre 2022 – 15 janvier 2023

Shary Boyle

Devant le palais du Moi

Dans ce projet multisensoriel, l’artiste pluridisciplinaire canadienne Shary Boyle explore l’aspect créatif de l’identité et de la personnalité, à une époque où les réseaux sociaux sont devenus le théâtre d’une mise en scène du soi.

Une expérience théâtrale

Cette exposition multimédia – dont le titre s’inspire de la chanson Europe is Lost de Kae Tempest, figure de la poésie britannique – exprime l’angoisse croissante de Boyle devant les grandes crises planétaires. Costumes, personnages, scénographie et effets scéniques sont autant de langages qu’exploite l’artiste dans cette réflexion sur la construction contemporaine du moi et la perception que nous avons des autres et de nous-mêmes.

Devant le palais du Moi regroupe des dessins, des céramiques, des automates grandeur nature, des miroirs sans tain, une sculpture actionnée par des pièces de monnaie et une trame sonore interactive. Repensant le musée comme un lieu de performance collective, l’artiste a collaboré étroitement avec un scénographe, un ingénieur en robotique, un concepteur de parcs d’attractions et une costumière pour inventer un décor ludique voué à l’humanité et à l’imagination.

Boyle puise dans des traditions artisanales et des technologies obsolètes pour relier nos réalités actuelles aux héritages du passé. Braquant les feux des projecteurs sur ses personnages insolites et leur public désarçonné, elle nous exhorte à porter un regard critique sur la façon dont nous construisons notre propre persona et le monde qui nous entoure.

Crédit

À propos de l’artiste

Née en 1972, Shary Boyle use de multiples techniques, dont la sculpture, la peinture, l’installation et le dessin. Elle est reconnue pour son exploration audacieuse, minutieuse et hautement créative de la forme humaine. Dans sa pratique axée sur la collaboration et le mentorat, elle revisite l’histoire sociale de figurines en céramique, les mythes animistes et les différentes formes de l’art populaire pour articuler son propre langage symbolique, féministe et politique. Boyle a représenté le Canada à la 55e édition de la Biennale de Venise, en 2013. Ses œuvres ont été exposées et collectionnées à l’échelle internationale.

Crédit

Crédits et commissariat

Une exposition organisée par le Gardiner Museum, Toronto, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal. Le commissariat est assuré par Sequoia Miller, Ph. D., conservateur en chef du Gardiner Museum. Eunice Bélidor, conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain (1945 à aujourd’hui), titulaire de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky, est responsable de la présentation au MBAM.

Commanditaire officiel

Denalt

Avec le soutien de

Partenaire média

Partenaires publics

Partenaires de la tournée

Shary Boyle (née en 1972), Sainte céphalophore, 2018, lithographie en couleurs avec pigment nacré, édition de 25, imprimeuse associée : Jill Graham, 66 x 50 cm. E. Grace et S. Vella. Photo Imagefoundry

Shary Boyle. Photo Jeff Bierk © 2020

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la Salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.