Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Prudence Heward

Femme nue assise, de face

Artiste(s)

Prudence Heward
Montréal 1896 – Los Angeles 1947

Titre

Femme nue assise, de face

Date

Années 1930-1940

Matériaux

Crayon Conté

Dimensions

47 x 33,4 cm

Crédits

Don de Prudence Morgan et Ross Heward à la mémoire de Prudence Heward, inv. 2017.338

Collection

Arts graphiques

Encouragée à étudier l’art par sa famille dès son plus jeune âge, Heward commence sa formation à l’école de l’Art Association of Montreal (AAM) vers 1909, s’initiant au dessin avec Brymner. Elle sera récompensée à deux reprises pour la qualité de son travail en 1911 et 1912. Interrompant ses études pendant la Première Guerre mondiale, elle les reprend sous Brymner, puis Randolph S. Hewton qui lui succède en 1921. Son travail est de nouveau récompensé. En 1925, elle se rend à Paris où elle étudie à l’Académie Colarossi auprès du peintre Charles Guérin. Elle est ensuite l’élève à l’École des Beaux-Arts du peintre, illustrateur et graveur Bernard Naudin. En 1928-1929, elle étudie à l’Académie scandinave sous la direction du peintre norvégien Per Krohg. De retour au pays, elle est récipiendaire en 1929 du prestigieux prix Willingdon offert par le gouverneur général du Canada.


Ces esquisses rapides d’après modèles vivants qui datent des années 1930 ou 1940 font partie des œuvres tardives de Heward. Elle privilégie le nu féminin, utilisant des traits appuyés pour le corps et des hachures pour le modelé. On lui connaît également des études d’hommes, dont l’ébauche dans la collection du Musée. À compter de 1935, Heward s’intéresse aussi à la représentation de femmes noires. Ses tableaux de nus dans des paysages exotiques apparaissent aujourd’hui déplacés, Heward n’ayant réalisé qu’un seul tableau représentant une femme blanche nue dans la nature. Dans ces dessins d’atelier, dépourvus d’artifices, la réserve des femmes noires les distingue d’autres nus plus provoquants, sans visage.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.