Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Sébastien Bourdon

Paysage avec ruines antiques

Artiste(s)

Sébastien Bourdon
Montpellier 1616 – Paris 1671

Titre

Paysage avec ruines antiques

Date

Vers 1635

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

50,2 x 64,5 cm

Crédits

Achat, fonds John W. Tempest, inv. 1953.1083

Collection

Art occidental

Bourdon arrive à Rome en 1634, où il assimile des influences stylistiques diverses. Il exécute des bambochades : ces scènes de genre sont à la mode grâce à un groupe d'artistes, principalement hollandais, surnommés les Bamboccianti. En 1637, il fuit la Ville éternelle, dénoncé comme étant protestant, pour retourner à Paris. Malgré sa géométrie limpide, structurée par des éléments d’architecture antique, ce tableau produit l’effet d’un paysage naturel. Le sujet montre une étrange assemblée : gitans, mendiants, chien, soldat, amants, gentilhomme, tous réunis près d’une auberge de campagne et d’une fontaine entourées de ruines. Une lumière poétique de fin d’après-midi enveloppe la scène, donnant l’impression d’une pause. Plusieurs sources d’inspiration viennent à l’esprit dont les bambochades (l’homme qui pose la main sur la poitrine de la femme attablée avec lui), les éclairages vaporeux du célèbre paysagiste Le Lorrain et les ruines antiques du maître classique Poussin. Pourtant, le sujet n’est pas purement imaginaire et pittoresque. Durant la guerre de Trente Ans qui déchire l'Europe, les populations civiles fuyant leurs foyers suivaient en masse les convois de l’armée, devenant un aspect important de la vie militaire et économique.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.