Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Charles Le Brun

La Déification d'Énée

Artiste(s)

Charles Le Brun
Paris 1619 – Paris 1690

Titre

La Déification d'Énée

Date

1642-1644

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

81,3 x 97,7 cm

Crédits

Achat, fonds John W. Tempest, inv. 1953.1082

Collection

Art occidental

Dans ce tableau de Le Brun, la déesse romaine de l'amour Vénus oint son fils Énée, agenouillé devant elle, avant le combat qu’il va livrer contre Turnus pour soumettre Rome. Elle tient la nourriture divine, le nectar et l’ambroisie dont elle s’apprête à frotter les lèvres d’Énée afin de lui conférer l’immortalité des dieux. À gauche, un dieu-fleuve qui vient de laver le héros de tout ce qu’il y avait en lui de mortel observe la scène; à l’arrière-plan, deux nymphes émergent de la forêt. Dans les angles inférieurs de la toile, des angelots putti jouent avec les armes d’Énée, forgées par le dieu des forges Vulcain sur l’ordre de Vénus (Virgile, Énéide). L’œuvre date de la période romaine de Le Brun. Sensible aux conceptions de Poussin, Le Brun l’avait suivi à Rome, où il travaille avec lui jusqu’en 1646. De retour en France, Le Brun devint l’un des artistes les plus influents de son temps : il fut chargé par Louis XIV de la décoration du château de Versailles.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.