Première Ruche d’art dans un musée au MBAM

Le Musée des beaux‐arts de Montréal inaugurait, le 29 mars, sa Ruche d’art dans l’Atelier international d’éducation et d’art‐thérapie Michel de la Chenelière en collaboration avec l’Université Concordia. Ce nouvel espace de création multidisciplinaire est le 105e du Réseau international des Ruches d’art, le premier dans un musée. Ouvert à tous les publics, il sera supervisé et animé par un art‐thérapeute, nouvellement engagé par le MBAM grâce au soutien de la Fondation de la famille Rossy. La Ruche d’art s’inscrit dans le vaste «Programme art‐thérapie et mieux‐être Rossy» du Musée.

Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, commente : « Grâce à notre partenariat privilégié avec l’Université Concordia et au soutien de la famille Rossy, nous continuons, au MBAM, à innover pour le mieux‐être de la société : nous renforçons notre impact sociocommunautaire et nous pouvons engager notre premier art‐thérapeute. »

La Ruche d’art du MBAM a été développée en collaboration avec le Département de thérapies par les arts de l’Université Concordia. Fondé à Montréal en 2011 par Janis Timm‐Bottos, professeure agrégée de l’Université, le Réseau des Ruches d’art relie aujourd’hui 104 projets à travers le Canada et le monde, dont 45 au Québec. Ces ateliers collectifs de création ont pour objectif de promouvoir l’esprit communautaire. Ces tiers‐espaces créent de multiples occasions de dialogue, de partage de savoir‐faire et de création artistique, entre des gens de divers horizons socioéconomiques, âges, cultures et capacités.

Thomas Bastien, directeur par intérim du Département de l’éducation et de l’action culturelle, affirme : « Grâce à l’ouverture de cette Ruche d’art et à l’arrivée d’un art‐thérapeute au sein de notre équipe, les projets réalisés en santé et mieux‐être pourront grandir et perdurer. Par ces actions, le MBAM s’ancre davantage dans la communauté montréalaise pour offrir un lieu où il fait bon vivre, échanger, créer et grandir!»

Un espace créatif gratuit pour tous

La Ruche d’art du MBAM est ainsi un carrefour d’échanges et de rencontres pour l’ensemble des clientèles du Musée, qu’il s’agisse de groupes sociocommunautaires ou scolaires, de familles ou du grand public. Ce lieu prend la forme d’un atelier de création supervisé par un art‐thérapeute, mettant à disposition gratuitement du matériel artistique. Le Musée fournit certains outils, tels que des pinceaux, de la peinture, des ciseaux, de la colle, mais tout le matériel utilisé pour la création provient des matières recyclées du Pot de miel de la Ruche d’art de Saint‐Henri et du nouveau Center for Creative Reuse (CUCCR) de l’Université Concordia : tissus, bois, métal, CD, perles, boutons, papiers de toutes sortes.

Des horaires adaptés aux besoins des publics du Musée

Tel qu’il est conçu, l’horaire de la Ruche d’art permet d’accueillir le plus grand nombre afin que tous puissent prendre part à une séance de créativité. Demeurant flexible, l’horaire sera adapté selon la demande. Dans un premier temps, la Ruche d’art sera ouverte deux jours par semaine, le mercredi de 15 h à 20 h, et le dimanche de 13 h à 16 h.

REMERCIEMENTS
Le programme «Art‐thérapie et mieux‐être Rossy» du Musée, incluant la Ruche d’art, bénéficie d’un soutien majeur de la Fondation de la famille Rossy. Le MBAM remercie également de tout cœur son grand mécène Michel de la Chenelière, qui permet au Musée de faire de l’éducation et de l’art‐thérapie un pôle essentiel et qui encourage constamment son développement. Le Musée tient aussi à souligner l’appui majeur de Bell et de la Fondation J. A. DeSève à son programme «Le Musée en partage», et à DeSerres pour la fourniture des produits artistiques utilisés dans tous ses ateliers dont la Ruche d’art.