RIOPELLE

À LA RENCONTRE DES TERRITOIRES NORDIQUES ET DES CULTURES AUTOCHTONES

Du 19 septembre 2020 au 7 février 2021

Cette exposition d’envergure, accompagnée d’une publication scientifique, vise à contribuer à la connaissance académique de l’œuvre du célèbre artiste canadien Jean-Paul Riopelle (1923-2002). Elle offre une occasion inégalée de suivre l’évolution picturale et sculpturale de l’artiste à travers la récurrence de ses références aux cultures autochtones du Canada et aux territoires nordiques qui ont alimenté son imaginaire – notamment la baie James, la baie d’Hudson, le Nunavik et le Nunavut. On y découvre un Riopelle imprégné par l’intérêt des surréalistes pour les arts extraoccidentaux, de même qu’influencé par son ami et collectionneur d’art autochtone Georges Duthuit, ainsi que par la lecture des travaux d’anthropologues tels Jean Malaurie ou Claude Lévi-Strauss. L’exposition permet d’analyser les œuvres de Riopelle en lien avec certaines des productions autochtones qui l’ont inspiré, à travers notamment une sélection de masques Inuit et de masques des Premières Nations de la côte du Nord-Ouest.

Cet imaginaire du Nord qui irrigue la production de Riopelle sera ainsi pour une première fois mis en lumière par une vaste sélection d’œuvres et d’archives de premier plan. L’exposition se compose d’un ensemble de quelque 150 œuvres issues de nombreuses collections muséales et privées, d’ici et de l’international, y compris celle du Dr Champlain Charest, ami et mécène de l’artiste. C’est avec ce dernier que Riopelle effectue des voyages dans le Nord et le Grand Nord du Québec et du Canada, qui marqueront sa pratique tant dans ses dimensions formelles qu’iconographiques.

Jean-Paul Riopelle (1923-2002), Paysage, 1971, acrylique sur lithographie marouflée sur toile, 160 x 120 cm. Collection Champlain Charest. © Succession Jean-Paul Riopelle / SOCAN (2019)

Crédits et commissariat

Une exposition conçue, organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Ce projet est financé en partie par le gouvernement du Canada. Sous la direction de Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef, MBAM. Le commissariat est assuré par Andréanne Roy avec Yseult Riopelle, commissaires invitées, et Jacques Des Rochers, conservateur de l’art québécois et canadien (jusqu’à 1945) du MBAM. Une présentation d’Hydro-Québec. Grand partenaire public : Patrimoine Canada. Grand partenaire philanthropique : Audain Foundation. En collaboration avec Hatch. Partenaire officiel : Cercle des Anges du MBAM.