Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.
Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.
Du 14 octobre 2017 au 4 février 2018

Il était une fois... le western

Une mythologie entre art et cinéma

La première grande exposition pluridisciplinaire sur les mythes et les stéréotypes associés au genre western du XIXe siècle à aujourd’hui

Cette importante exposition pluridisciplinaire offre une lecture inédite du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours. La création, la transmission et la transformation du mythe western en Amérique, aux États-Unis comme au Canada, y sont étudiées. Plus de 400 peintures, sculptures, installations, photographies, artéfacts, photogrammes et extraits de films rendent compte de l’évolution du genre marqué par un dialogue incessant entre les beaux-arts et le cinéma.

IL ÉTAIT UNE FOIS… LE WESTERN célèbre la beauté du western et expose également ses versants plus sombres. Elle aborde certains préjugés envers les peuples des Premières Nations que le western a contribué à perpétuer, et explore des thèmes reliés à des questions toujours actuelles telles que la violence, la représentation stéréotypée des genres, les relations interraciales et l’acceptation de la différence. Elle entend démontrer à quel point l’art a le pouvoir à la fois d’entretenir et de remettre en cause les croyances les plus répandues.

Wendy Red Star (née en 1981), Été indien, de la série « Quatre saisons », 2006, épreuve à développement chromogène. Collection Brian Tschumper. Avec l’aimable concours de l’artiste.

Wendy Red Star (née en 1981), Été indien, de la série « Quatre saisons », 2006, épreuve à développement chromogène. Collection Brian Tschumper. Avec l’aimable concours de l’artiste.

Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.

Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.

Artiste cheyenne anonyme, Le Grand-Livre de Vincent Price, p. 202, vers 1875-1878, mine de plomb et crayon de couleur sur papier. Avec l’aimable concours de la Donald Ellis Gallery, New York.

Artiste cheyenne anonyme, Le Grand-Livre de Vincent Price, p. 202, vers 1875-1878, mine de plomb et crayon de couleur sur papier. Avec l’aimable concours de la Donald Ellis Gallery, New York.

Charles Marion Russell (1864-1926), Piégans, 1918, huile sur toile. Collection Petrie.

Charles Marion Russell (1864-1926), Piégans, 1918, huile sur toile. Collection Petrie.

Publication

L’exposition est accompagnée d’un livre richement illustré de 304 pages, publié en français par les Éditions scientifiques du MBAM et 5 Continents Éditions, et en anglais, par les éditeurs ci-mentionnés et le Denver Art Museum. Il réunit des essais signés par des historiens du cinéma, de l’art et de la littérature, ainsi que des entretiens avec des réalisateurs de renom comme John Ford, Clint Eastwood et Quentin Tarantino, offrant un regard pointu et interdisciplinaire sur le genre western. Ces essais abordent des sujets aussi variés que l’Ouest comme paysage symbolique dans les productions artistiques américaines du XIXe siècle, la figure du cow-boy et la masculinité, les représentations des femmes après la Seconde Guerre mondiale et le genre western en art contemporain. Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Mary-Dailey Desmarais et Thomas Brent Smith.

Lee Van Cleef dans le film Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone, 1966. Couverture de l’ouvrage Il était une fois… le Western, Éditions scientifiques du Musée des beaux-arts de Montréal et 5 Continents Editions, Milan, 2017. Sous la direction de Mary-Dailey Desmarais et Thomas Brent Smith.
Crédit

Crédits et commissariat

Une version enrichie de l’exposition est présentée à Montréal. Le commissariat est assuré par Mary-Dailey Desmarais, conservatrice de l’art moderne international au MBAM, sous la direction de Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM. Thomas Brent Smith, directeur du Petrie Institute of Western American Art (PIWAA) au Denver Art Museum est co-commissaire pour la tournée. L’exposition bénéficie du soutien d’un comité scientifique composé de Gerald McMaster, professeur, Canada Research Chair in Indigenous Visual Culture and Curatorial Practice, OCAD University, Toronto ; Paul Chaat Smith, conservateur associé, National Museum of the American Indian, Smithsonian Institution, Washington, D.C. ; Stéphane Aquin, conservateur en chef, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, D.C. ; Andrew Patrick Nelson, professeur adjoint en histoire du cinéma et en études critiques, Montana State University. La scénographie est signée par Nathalie Crinière de l’Agence NC, Paris, sous la direction de Sandra Gagné, chef de la Production des expositions au MBAM.

Remerciements

Initiée par le Musée des beaux-arts de Montréal, cette exposition est organisée avec le Denver Art Museum et ici présentée dans sa version enrichie.

La présentation de l’exposition a été rendue possible grâce au généreux soutien de la Terra Foundation for American Art, Grand bienfaiteur de Il était une fois… le western : une mythologie entre art et cinéma.

Le Musée souligne l’appui précieux de Wells Fargo et de Moira et Alfredo Romano, ainsi que de Stingray, France et Raymond Royer, Marcel Elefant et George Lengvari ainsi que du CN. Il reconnaît l’apport essentiel d’Air Canada, du Cercle des Anges du Musée et des partenaires médias : Bell, La Presse et Montreal Gazette. Il remercie Éléphant – mémoire du cinéma québécois de sa collaboration.

Le Musée remercie le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le Conseil des arts de Montréal et le Conseil des arts du Canada pour leur soutien constant. L’exposition a aussi reçu le soutien du ministère du Patrimoine canadien par le biais du Programme d’indemnisation des expositions itinérantes au Canada. Le programme d’expositions internationales du Musée bénéficie de l’appui financier du fonds d’expositions de la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal et du fonds Paul G. Desmarais.

Le Musée remercie également ses guides bénévoles pour leur appui inconditionnel et reconnaît la générosité de tous ses membres et des nombreuses personnes, entreprises et fondations qui lui accordent leur soutien, notamment la Fondation de la Chenelière, dirigée par Michel de la Chenelière, et la Fondation Arte Musica, présidée par Pierre Bourgie.

Que toutes les personnes qui ont permis, par leur généreux concours, leur encouragement et leur soutien, la réalisation de cette exposition et de sa publication scientifique trouvent ici l’expression de notre gratitude.

logo du Musée des beaux-arts de Montréal
Grand bienfaiteur
Terra
En collaboration avec
Wells Fargo
Moira and Alfredo Romano
Stingray
France et Raymond Royer
Air Canada
Logo de la financière Banque Nationale - Gestion de patrimoine Vo-Dignard
Bell
La Presse +
Montreal Gazette
Wendy Red Star (née en 1981), Été indien, de la série « Quatre saisons », 2006, épreuve à développement chromogène. Collection Brian Tschumper. Avec l’aimable concours de l’artiste.

Wendy Red Star (née en 1981), Été indien, de la série « Quatre saisons », 2006, épreuve à développement chromogène. Collection Brian Tschumper. Avec l’aimable concours de l’artiste.

Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.

Frederic Remington (1861-1909), Cheval rétif, vers 1893, huile sur toile. Indianapolis, The Eiteljorg Museum of American Indians and Western Art.

Artiste cheyenne anonyme, Le Grand-Livre de Vincent Price, p. 202, vers 1875-1878, mine de plomb et crayon de couleur sur papier. Avec l’aimable concours de la Donald Ellis Gallery, New York.

Artiste cheyenne anonyme, Le Grand-Livre de Vincent Price, p. 202, vers 1875-1878, mine de plomb et crayon de couleur sur papier. Avec l’aimable concours de la Donald Ellis Gallery, New York.

Charles Marion Russell (1864-1926), Piégans, 1918, huile sur toile. Collection Petrie.

Charles Marion Russell (1864-1926), Piégans, 1918, huile sur toile. Collection Petrie.

Lee Van Cleef dans le film Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone, 1966. Couverture de l’ouvrage Il était une fois… le Western, Éditions scientifiques du Musée des beaux-arts de Montréal et 5 Continents Editions, Milan, 2017. Sous la direction de Mary-Dailey Desmarais et Thomas Brent Smith.

Lee Van Cleef dans le film Le bon, la brute et le truand de Sergio Leone, 1966. Couverture de l’ouvrage Il était une fois… le Western, Éditions scientifiques du Musée des beaux-arts de Montréal et 5 Continents Editions, Milan, 2017. Sous la direction de Mary-Dailey Desmarais et Thomas Brent Smith.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.