Skip to contentSkip to navigation
Crédit
Crédit
Jusqu'au 2 juillet 2023

Vues de l’intérieur

Portraits de l’espace habité
Gratuit pour les Membres

« Intérieur » : qu’il soit nom ou adjectif, ce terme définit un espace compris entre des limites, des frontières. Mot aux innombrables connotations, l’intérieur peut notamment être appréhendé d’un point de vue domestique, carcéral, féministe, spirituel ou politique.

Une sélection d’œuvres pour rêver collectivement l’intérieur

L’exposition Vues de l’intérieur : portraits de l’espace habité regroupe des œuvres de la collection du Musée des beaux-arts de Montréal, qui, chacune à leur manière, présentent une ou plusieurs évocations de l’espace intérieur. Des artistes de tous horizons, comme Sorel Cohen, Pierre Dorion, Natalie Reis, Stan Douglas, Ian Wallace et Oreka James, nous ouvrent une porte sur les différentes façons d’y vivre et d’y naviguer. En présentant l’intérieur comme lieu domestique, comme lieu de création, de réflexion, d’intimité et de guérison, ces œuvres se prêtent à de multiples interprétations et nous permettent de rêver collectivement l’intérieur.

Crédit

Une nouvelle vision des espaces intérieurs

La pandémie a transformé notre perception de l’intérieur. Si on parlait auparavant de cocooning en pensant au choix volontaire de rester à la maison, on parle maintenant d’isolation et de confinement face à ce qui est devenu une obligation. L’intérieur révèle des problèmes que ses limites pouvaient plus aisément masquer, comme les violences domestiques. L’impératif d’être et de rester chez soi a aussi mis en évidence les questions de l’itinérance et de la précarité du logement. Le thème évoque également les effets dévastateurs de la vision coloniale du nombre « idéal » de personnes vivant sous un même toit; encore aujourd’hui, un nombre disproportionné d’enfants autochtones sont placés en famille d’accueil. Comment se définit l’intérieur dans ces cas précis?

Vues de l’intérieur : portraits de l’espace habité tente de mettre en lumière comment l’espace intérieur peut se décliner d’autant de façons, évidentes ou subtiles, qu’il y a de personnes et de situations différentes.

Crédits et commissariat

Une exposition organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal. Le commissariat est assuré par eunice bélidor, conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain (1945 à aujourd’hui), titulaire de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky, MBAM.

Commanditaire officiel

Denalt

Avec le soutien de

Partenaire média

Partenaires publics

Pierre Dorion (né en 1959), Sans titre, 1999, huile sur toile, 112 x 56 cm. MBAM, achat, fonds Hugh G. Jones. Photo MBAM, Christine Guest

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la Salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.