Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Paul Follot

Piano et tabouret

Artiste(s)

Paul Follot
Paris 1877 – Sainte-Maxime (France) 1941

Titre

Piano et tabouret

Date

Vers 1908

Matériaux

Marqueterie de citronnier de Ceylan et d’ivoire, incrustations de bois divers, bronze doré, laiton, velours

Dimensions

98,2 x 142 x 162 cm (piano), 57,7 x 46,5 x 46,5 cm (tabouret)

Éditeur

Exécutés par Dumontier (ébénisterie) et Pleyel, Wolff, Lyon et cie (mécanisme)

Crédits

Don de Raymonde Marchand à la mémoire de son père J. Omer Marchand, architecte, le Musée des Arts décoratifs de Montréal et un donateur anonyme, inv. 1992.Df.9a-b

Collection

Arts décoratifs et design

Présentés pour la première fois en 1908 au Salon de la Société des artistes décorateurs de Paris, le piano et son tabouret ont été conçus par Follot. Il fut un des principaux designers à travailler en France au cours des premières décennies du siècle. Grâce aux expositions, aux Salons et aux publications, la Société a contribué à rétablir le rôle prépondérant de la France en tant que pays producteur d'objets et de meubles de luxe faits à la main. Durant toute sa carrière, Follot refusa fermement de joindre les rangs des designers et des architectes (comme Le Corbusier) qui prônaient l'exploitation des possibilités de la production industrielle pour fabriquer des objets en série. Le piano a été réalisé en placages de bois exotiques et monté en bronze doré, rappelant les grandes traditions d'ébénisterie de luxe de la France du dix-huitième siècle. Les éléments de design Art nouveau sont traités d'une manière géométrique atténuée, signe de nouvelles influences marquantes en provenance d'Allemagne, d'Autriche et d'Écosse. D'autres designers français contemporains comme Majorelle (1859-1929) ont aussi employé des techniques semblables, mais leurs interprétations du vocabulaire de l'Art nouveau restent plus curvilignes. Follot a toujours conservé un sens de l'ordre architectonique classique. Cette approche va inspirer les oeuvres de style Art déco plus rectilignes qu'il réalisera plus tard. Ce piano marque une première transition entre les deux styles pratiqués par Follot.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.