Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Anonyme

Sans titre (Divinités de la mer)

Artiste(s)

Anonyme

Titre

Sans titre (Divinités de la mer)

Date

Vers 1955-1960

Matériaux

Serpentine

Dimensions

32 x 18 x 7,8 cm

Crédits

Achat, fonds Arthur Lismer, inv. 1995.Aa.9

Collection

Art québécois et canadien

La sculpture de Kinngait (Cape Dorset) s’inspire de la croyance traditionnelle des Inuit dans les esprits et les forces qui contrôlent la vie quotidienne. La créature la plus puissante, Nuliayuk (aussi appelée Tallulijuk, Takannaaluk Arnaaluk ou Sedna), tient à la fois de l’être humain et du mammifère marin. Selon les récits sur son origine, le père d’une jeune femme refusant de se marier lui a tranché les doigts, puis l’a jetée au fond de la mer où elle est devenue gardienne des créatures marines.


Cette déesse de la mer, gardienne des animaux marins et protectrice de l’environnement, devient rapidement un symbole de changement climatique chez les Inuit. Celui-ci a des répercussions importantes dans l’Arctique, où le réchauffement se produit trois fois plus vite qu’ailleurs sur la planète. La fonte des glaces plus précoce et la réduction de la calotte glaciaire du Groenland (Kalaallit Nunaat) obligent les habitants et les animaux à s’adapter à de nouvelles conditions de vie. Cette statuette de deux créatures marines est unique : elle comprend à la fois un esprit féminin et un esprit masculin, alors que la sculpture inuit ne représente habituellement que la déesse.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.