Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Kiakshuk

Kikgavik et chasseur

Artiste(s)

Kiakshuk
Côte sud de l'île de Baffin (Nunavut) 1886 – Cape Dorset (Nunavut) 1966Actif à Cape Dorset

Titre

Kikgavik et chasseur

Date

1960

Matériaux

Gravure sur pierre, 43/50

Dimensions

60 x 71 cm

Éditeur

Graveur : Lukta Qiatsuk (1928-2004)

Crédits

Achat, legs Horsley et Annie Townsend, inv. Gr.1961.102

Collection

Arts graphiques

Kikgavik signifie « faucons » en inuktitut. Dans cette composition, des oiseaux de proie géants entourent un chasseur déconcerté qui cherche à braquer sa carabine. Comme dans bon nombre de ses œuvres, Kiakshuk brouille ici les frontières entre le réel et le surnaturel. Souvent représentés dans des scènes de transformation, ces motifs irréels lui sont dictés par sa longue expérience de chasseur et son rôle d’angakok (chaman). Selon la croyance, les angakkuit (chamans) ont la capacité de se déplacer entre les deux mondes.


Kiakshuk entreprend sa carrière d’artiste à l’âge avancé de soixante-dix ans et y consacre les six dernières années de sa vie. Il réalise environ 650 dessins qui soulèvent l’admiration de ses pairs, dont Kananginak Pootoogook et Pitseolak Ashoona. Dans son autobiographie, Pitseolak témoigne de son estime pour l’artiste : « [Kiakshuk] produisait des dessins purement esquimaux […] J’aime beaucoup sa façon de transposer sur papier la vie traditionnelle des Esquimaux. Je l’ai vu à maintes reprises intégrer des chamans et des esprits à ses œuvres sur papier. »

© Reproduced with the permission of Dorset Fine Arts

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.