Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle

Vase « famille rose »

Lieu

CHINE, PROVINCE DU JIANGXI, JINGDEZHEN

Période

Dynastie des Qing (1644-1911), règne de Yongzheng (1723-1735)

Titre

Vase « famille rose »

Matériaux

Porcelaine, décor peint en émaux polychromesSceau du règne de Yongzheng sur la base

Dimensions

51 cm (haut.), 37 cm (diam.)

Crédits

Achat, don de Neil F. et Ivan E. Phillips et legs Horsley et Annie Townsend, inv. 1962.Ed.45

Collection

Archéologie et cultures du monde

Au dix-huitième siècle, les potiers font l’essai de nouvelles formes et glaçures qu’ils soumettent à l’approbation de l’empereur. Fabriqué dans les ateliers impériaux de Jingdezhen, ce grand vase porte un décor d’émaux dit « famille rose », une technique développée en Chine vers 1720. La palette de la « famille rose » est constituée d’émaux roses et blancs, peut-être venus d’Europe, qui sont agencés à d’autres émaux pour créer des nuances chromatiques hors du commun. Les porcelaines impériales portent souvent des messages codés. Sous les périodes Yongzheng et les Qianlong, l’association de pêches et de chauves-souris est censée porter bonheur. Ce vase est orné de huit pêches, une allusion aux Huit Immortels qui accordent longue vie, et de cinq chauves-souris rouges figurant les cinq bonheurs (wu fu), soit longévité, richesse, santé, vertu et bonne mort. La marque sous le vase, jumelée à des symboles d’heureux auspices, en aurait fait un cadeau d’anniversaire tout indiqué pour l’empereur Yongzheng.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.