Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle

Casque à cimier

Lieu

CÔTE NORD-OUEST, ALASKA

Culture

Haïda-kaigani ou tlingit

Titre

Casque à cimier

Date

Fin 19e s.

Matériaux

Bois, cuivre, clous, coton, peau de daim, pigment

Dimensions

25 x 23,8 x 55,5 cm

Crédits

Achat, don de F. Cleveland Morgan, inv. 1946.Ab.3

Collection

Art québécois et canadien

Les Autochtones de la côte Nord-Ouest – les Haïdas-Kaiganie, les Tlingits, les Tsimshians – sont également appelés les « peuples du totem », en référence aux grands poteaux sculptés qu’on voit dans leurs villages. Pour eux, le totem symbolise la force secrète, l’ancêtre mythique, protecteur de la famille ou du clan. C’est aussi la représentation visuelle de la force, généralement associée à un animal, tels que l’ours, le loup, la baleine, le corbeau ou un poisson particulier, voire à une plante.


Le corbeau, créateur et bienfaiteur de l’humanité, est une figure emblématique parmi les plus importantes. Il chevauche ici un poisson dont le corps évidé est un casque de bois, rehaussé de couleur et de découpages en cuivre, qu’un danseur portera au cours d’une cérémonie rituelle, comme le potlatch. Témoignages de la puissance et de la richesse d’un individu ou d’un groupe, les objets offerts étaient au cœur de cette tradition qui pouvait donner lieu à une surenchère dans l’échange de dons entre clans rivaux.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.