Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
James Bowman

Madame Colin Robertson, née Theresa Chalifoux

Artiste(s)

James Bowman
Allegheny County (Pennsylvanie) 1793 – Rochester (New York) 1842

Titre

Madame Colin Robertson, née Theresa Chalifoux

Date

1833

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

76,2 x 63,5 cm

Crédits

Don de Keith Alison Handyside, inv. 1944.1255

Collection

Art québécois et canadien

En 1831, Colin Robertson, figure influente de la traite des fourrures et alors agent principal de la Hudson’s Bay Company, veut introduire sa femme métisse Theresa Chalifoux au sein du modeste cercle mondain de la colonie de la Rivière-Rouge, au Manitoba. L’intolérant gouverneur de la compagnie, George Simpson, écrit dans son fameux Character Book : « Robertson a amené sa petite brune avec lui au village ce printemps, dans l’espoir qu’elle acquière quelque peu les bonnes manières anglaises avant de visiter le monde civilisé. […] Je lui ai dit clairement que la chose était impossible, ce qui l’a profondément
vexé. » De retour à Montréal, Robertson fera faire son portrait et celui de sa femme en 1833, par James Bowman. Mme Robertson y est représentée selon les préceptes de la « bonne société » blanche, toute trace de ses origines ayant été gommée.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.