Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle

Bague dite « Jésuite »

Lieu

FRANCE, POITOU

Titre

Bague dite « Jésuite »

Date

17e s.-premier quart du 18e s.

Matériaux

Laiton

Dimensions

2,5 cm (diam.)

Crédits

Achat, don de F. Cleveland Morgan, inv. 1953.Ab.6

Collection

Arts décoratifs et design

Ces bagues de laiton correspondent à ce que les ethnologues français désignent sous le nom de bagues porte-bonheur ou, dans le contexte nord-américain, bagues dites « jésuites ». Dotées de plaques ovales, rectangulaires ou de motifs de cœur, ces bagues étaient portées par les gens du peuple dans plusieurs régions de l’ouest de la France entre la fin du XVIe siècle et le milieu du XIXe siècle. Les bagues au motif L-Cœur étaient probablement offertes en guise de cadeaux galants ou de bagues de promesse de mariage. Le monogramme christique (IHS) comporte une connotation religieuse ou magico-religieuse, servant à la fois de témoignage de dévotion et de protection contre les maladies et les maléfices.


En Nouvelle-France, un grand nombre de ces bagues dites « jésuites » ont été échangées dans le cadre de contacts avec les Amérindiens, notamment la traite des fourrures, les relations diplomatiques et l’évangélisation. La découverte de plusieurs d’entre elles sur des sites d’habitation euro-québécoise et dans des contextes archéologiques témoignant d’une occupation domestique suggère qu’elles étaient aussi portées par les colons au XVIIe siècle et dans la première moitié du XVIIIe siècle. Les bagues présentées ici proviennent de la région de Westmeath Township (Renfrew County), en Ontario, et de Tadoussac, au Québec.


L’aspect rudimentaire des cannelures et les trois pointes au-dessus du cartouche laissent croire que la bague 1953.Ab.10a pourrait compter parmi les plus anciennes en Amérique du Nord. La bague 1953.Ab.10b est le seul exemplaire en Amérique du Nord à présenter un motif L-Cœur disposé verticalement et un anneau au motif réticulé. De toutes les bagues ayant fait l’objet d’une analyse, seuls deux autres exemplaires possèdent un anneau travaillé. La bague 1953.Ab.7 est vraisemblablement la seule bague dite « jésuite » en Amérique du Nord à être ornée d’un monogramme christique disposé verticalement dans un cartouche ovale, rehaussé de stries parallèles.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.