Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle

Aiguière

Lieu

IRAN, probablement KASHAN

Titre

Aiguière

Date

Fin 13e-début 14e s.

Matériaux

Pâte siliceuse, décor polychrome et or sur glaçure opacifiée bleue (de type lajvardina)

Dimensions

30,2 cm (haut.), 16,1 cm (diam.)

Crédits

Achat, don de Harry A. Norton, inv. 1934.Ea.6

Collection

Archéologie et cultures du monde

Après les invasions mongoles, les commandes et la production de céramiques reprennent en Iran, mais non sans un changement important qui reflète les goûts de l’heure. Kashan continue d’être le foyer de la céramique de luxe. La fabrication des céramiques minaï cesse, mais on voit apparaître une nouvelle céramique à décor polychrome sur glaçure dont la technique est identique, mais les combinaisons de couleurs différentes. Elle se caractérise par son décor peint en rouge, noir et blanc, puis rehaussé à la feuille d’or sur une glaçure bleue à laquelle elle doit son nom, lajvardina, du persan lajvard, ou « lapis lazuli ». La nature de l’ornementation a également changé. Des enchevêtrements de motifs abstraits, d’inscriptions et de chinoiseries remplacent les scènes de cour et d’amour des céramiques minaï. Les lotus dorés et les canards ou simurgh (oiseau mythique) en vol qui décorent cette magnifique aiguière à tête de coq lajvardina illustrent la prépondérance des motifs d’inspiration chinoise non seulement dans la céramique mais dans tous les arts de la dynastie des Ilkhanides (1252/74-1335), en particulier la peinture.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.