Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Leningrad, Peintre de

Cratère à colonettes à figures rouges : hommes célébrant le komos

Artiste(s)

Leningrad, Peintre de
Actif en Attique (Grèce), 480-460 AEC

Titre

Cratère à colonettes à figures rouges : hommes célébrant le komos

Matériaux

Terre cuite, décor peint

Dimensions

45,3 x 45 x 38 cm

Crédits

Achat, inv. 1946.Cb.2

Collection

Archéologie et cultures du monde

Dionysos n’était pas seulement le dieu du vin mais aussi celui des fêtes, de la créativité, de l’instinct et des pulsions, de l’extase, de la folie, de la violence et de la sauvagerie. Il agissait comme un rappel des excès que les Grecs de l’antiquité associaient au chaos, à l’anarchie, à la démesure. La réunion dans une même figure de ces caractéristiques en apparence contradictoires que sont l’abandon extatique et bienheureux et la violence brutale et sauvage a intéressé nombre de philosophes modernes, dont Friedrich Nietzsche. Celui-ci pensait que ce n’est qu’en développant notre disposition intime au tragique, comme Dionysos, que l’on pouvait atteindre à la grandeur humaine. La procession komos représentée ici consistait en un défilé rituel accompli par des gens ivres, sans programme préalable ni meneur.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.