Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Kiki Smith

Lunes rouges

Artiste(s)

Kiki Smith
Née à Nuremberg en 1954

Titre

Lunes rouges

Date

1998

Matériaux

Verre, acrylique, plexiglas

Dimensions

226 x 732 x 4,5 cm

Crédits

Achat, legs Horsley et Annie Townsend, inv. 1999.2.1-170

Collection

Art contemporain international

Née dans une famille d'artistes – son père, Tony Smith, est peintre, sculpteur et architecte, et sa mère, Jane Smith, cantatrice et comédienne –, Kiki Smith débute sa carrière au sein de Collaborative Projects (Colab), collectif d'artistes américains engagés socialement, et se fait d'abord connaître dans le milieu alternatif en exposant notamment à The Kitchen et P.S.1, à New York. Sa capacité à renouveler les formes traditionnelles de l'art par une vision originale et marquante du corps humain et de la féminité, jointe à une sensibilité attentive aux matériaux, l'ont imposée, au début des années 1990, comme l'une des artistes américaines les plus importantes de sa génération.


Réalisées en 1998, soit deux ans après que Smith a délaissé la représentation directe du corps pour en explorer les métaphores et résonances cosmologiques, ces Lunes rouges sont la troisième et la plus imposante des pièces consacrées par l'artiste au motif de la lune. Conjuguant la monumentalité traditionnelle du triptyque avec la fragilité du verre, Smith célèbre les noces fluides du cosmos et du corps, ces lunes de sang symbolisant l'alliance imaginaire et immémoriale du corps féminin et de l'ordre cosmique.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.