Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
École de Moscou

Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu

Artiste(s)

École de Moscou

Titre

Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu

Date

Deuxième moitié du 16e s.

Matériaux

Détrempe et or sur bois

Dimensions

70,1 x 60,5 cm

Crédits

Don de Graham et Elise Nesbitt, inv. 2002.114

Collection

Art occidental

Bien que son iconographie soit traditionnelle, cette icône reflète l’influence de l’art profane intervenue vers la fin du seizième siècle. Ainsi, dans son évocation de l’épisode de Jéphonias, qui eut les mains tranchées pour avoir tenté de perturber un cortège funèbre, l’artiste a-t-il représenté l’armure de l’ange avec un certain maniérisme. Les couleurs sombres et les teintes saturées trahissent la formation nordique de l’artiste, alors que la physionomie et la tristesse tranquille des visages s’inspirent de la tradition moscovite. Un tel mélange de styles et de courants se rencontre à Moscou pendant la seconde moitié du seizième siècle. Le panneau sur lequel est peint l’icône est préparé au levkas. Ce mot vient du grec « leukos » qui signifie blanc, soit ici l'enduit blanc du fond de l'icône composé de blanc de Meudon, de Troyes ou d'Espagne mélangé à de la colle et sur lequel les couleurs offrent une meilleure transparence.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.