Skip to contentSkip to navigation

Paul-Émile Borduas

14.48 ou Cimetière glorieux

Artiste(s)

Paul-Émile Borduas
Saint-Hilaire (Québec) 1905 – Paris 1960

Titre

14.48 ou Cimetière glorieux

Date

1948

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

65 x 80,9 cm

Crédits

Don de M. Denis Noiseux et de Mme Magdeleine Desroches-Noiseux, inv. 2004.162

Collection

Art québécois et canadien

« Borduas travaille constamment avec le désir d’une peinture qui éclate sur ses toiles en une affirmation de vie et de liberté », écrit Madeleine Gariépy en 1948 au sujet de la dizaine d’œuvres de l’artiste présentées à l’atelier montréalais de Guy et Jacques Viau, dont fait partie Cimetière glorieux. Pour François-Marc Gagnon, son titre indique ici une fin de série qui comprend tous les éléments compositionnels des tableaux qui l’ont précédé : « … cette composition reprend la verticalité des motifs, la disposition en colonnes, l’étagement, bref l’ordonnance, qui fait de ces œuvres automatistes des modèles d’équilibre et d’harmonie. » Cette même année, Borduas quittera la Société d’art contemporain, dissoute peu après en raison de conflits de vision, et publiera son manifeste des Automatistes Refus global, dans lequel figure cette œuvre; en 1949, on la retrouve au 66e Salon du Printemps de l’Art Association of Montréal (aujourd’hui le MBAM), où elle obtient le prix Jessie Dow.

© Succession Paul-Émile Borduas / SOCAN (2022)

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la Salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.