Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour

Auguste Rodin

Grande main crispée avec figure implorante (torse de La Centauresse)

Artiste(s)

Auguste Rodin
Paris 1840 – Meudon (France) 1917

Titre

Grande main crispée avec figure implorante (torse de La Centauresse)

Date

Vers 1906, fonte 1970

Matériaux

Bronze, 2/13

Dimensions

44,5 x 32,5 x 25,5 cm

Fondeur

Fonte Émile Godard, Paris

Crédits

Don des fils de Miriam et Philip Vineberg à la mémoire de leurs parents, inv. 2015.434

Collection

Art occidental

« Ces études de détail, écrit le critique symboliste français Gustave Kahn en 1906, [Auguste] Rodin les accumule; les vitrines de son atelier sont pleines d’études partielles, de torses, de mains. Il a, avec passion, recherché les expressions de la main humaine. » La présente sculpture, qui constitue un excellent exemple de l’assemblage de fragments indépendants que Rodin aime réaliser pour former de nouvelles compositions autonomes, combine selon toute vraisemblance le torse de La Centauresse (1887) avec les bras d’une autre œuvre, L’adolescent désespéré (1882). C’est ainsi qu’on assiste à l’affrontement entre une figure délicate et vulnérable et une force physique écrasante. La mise en tension de ces deux éléments est caractéristique de l’œuvre de Rodin. À la tête de la galerie Dominion, à Montréal, de 1942 à 1987, le marchand d’art Max Stern se passionne à partir du début des années 1960 pour l’œuvre en bronze de Rodin. Il se charge de commercialiser dans toute l’Amérique du Nord des fontes posthumes produites sous la direction du Musée Rodin de Paris, qui détient les droits moraux de l’artiste.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.