Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle

Urne funéraire : divinités et animaux

Lieu

GUATEMALA, HAUTES TERRES

Période

Période classique (250-950 EC)

Culture

Maya K’iche’

Titre

Urne funéraire : divinités et animaux

Date

600-950 EC

Matériaux

Terre cuite, décor appliqué et peint

Dimensions

26,8 cm (haut.), 39 cm (diam.)

Crédits

Achat, legs Horsley et Annie Townsend, inv. 1974.Ac.1

Collection

Archéologie et cultures du monde

Au-delà de ses dimensions gastronomiques et économiques, le cacao occupait une place privilégiée dans l’imaginaire de plusieurs peuples précolombiens. Dans l’art maya, le cacaoyer ou ses fruits apparaissent dans de nombreuses scènes, le plus souvent en étroite connexion avec des éléments qui renvoient au sacrifice, à l’inframonde ou aux principaux cycles qui, dans la pensée maya, régissent l’existence de toute chose. Sur cette urne funéraire, un cacaoyer est tenu par une divinité qui personnifie le soleil à la fin de son parcours quotidien, alors qu’il achève son trajet dans le monde souterrain et s’apprête à réapparaître au-dessus de la surface terrestre. Comme d’autres représentations de végétaux émergeant du corps de divinités et d’ancêtres morts, il évoque à la fois la fin et le recommencement, la mort et la renaissance.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.