Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Nicolas de Largillierre

Portrait d'une femme en Astrée, probablement Mary Josephine Drummond, Condesa de Castelblanco

Artiste(s)

Nicolas de Largillierre
Paris 1656 – Paris 1746

Titre

Portrait d'une femme en Astrée, probablement Mary Josephine Drummond, Condesa de Castelblanco

Date

Vers 1710-1712

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

140 x 106 cm

Crédits

Achat, fonds spécial de remplacement, legs Horsley et Annie Townsend, don anonyme en l'honneur du Dr Sean B. Murphy, don de David Y. Hodgson, du Dr William L. Glen et d'autres amis du Musée, inv. 1977.1

Collection

Art occidental

Au siècle des luminères, le portrait est un genre très apprécié et Largillierre, un des portraitistes français les plus réputés du début du rococo. S'il a pour fonction de représenter le modèle, le portrait veut rendre compte de la position sociale du commanditaire, de ses sentiments et, allégoriquement, de ses goûts et aspirations. Même si ce tableau est un portrait allégorique, il reflète la vie et la chaleur du modèle, une femme sensuelle, pleine de charme et d’une grande beauté, subtilement idéalisée dans sa magnifique robe de brocart. Elle est ici représentée en Astrée, la bergère du roman pastoral d’Honoré d’Urfé publié siècle précédent. Ce personnage incarne l’amour chaste — une image qui sied parfaitement, malgré l’artifice, à cette jeune aristocrate qui va bientôt se marier.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.