Skip to contentSkip to navigation
Devenez Membre
Voir l'horaire de la journée
Visitez le MBAM gratuitement en devenant Membre
En savoir plus
Retour
Présentement exposée en salle
Théodule Ribot

La toilette du matin (L'orphelinat)

Artiste(s)

Théodule Ribot
Saint-Nicolas-d'Attez (France) 1823 – Colombes (France) 1891

Titre

La toilette du matin (L'orphelinat)

Date

Vers 1863

Matériaux

Huile sur toile

Dimensions

73,2 x 61 cm

Crédits

Don de Lord Strathcona et de la famille, inv. 1927.381

Collection

Art occidental

Avec Courbet, des artistes comme Ribot et Bonvin donnent à la peinture réaliste ses lettres de noblesse, en remettant à l’honneur les tableaux de genre et les natures mortes anciennes où ils puisent l’inspiration de leurs propres œuvres. Ribot emprunte certains éléments stylistiques aux peintres espagnols du dix-septième siècle et à Rembrandt. Cet intérêt, de même que sa technique d’exécution directement sur le motif, sans esquisse à l’huile ni même étude préparatoire, rapprochent Ribot du jeune Manet : on retrouve le même souci de s’en tenir à une palette monochrome. Exécutée dans des tons délicats de gris et de noir, ce tableau est rehaussé par le brillant d’une cuvette en cuivre poli. La tristesse de ce groupe de fillettes portant toutes le même uniforme gris, surveillées par l’institutrice autoritaire qui se tient dans l’embrasure sombre de la porte, explique sans doute le titre sous lequel fut connue l’œuvre de Ribot à Montréal : L'orphelinat. C’est en fait un « asile », une école publique destinée à accueillir les enfants de familles pauvres.

Une touche de culture dans votre boîte courriel
Abonnez-vous à l'infolettre du Musée

Inscription à l'infolettre de la salle Bourgie

Ce site web utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience de navigation et à des fins promotionelles. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité des données.