Publié le :

Le MBAM explore le potentiel de la 5G pour la culture au Québec

La technologie 5G arrive très bientôt au pays, mais sommes-nous prêts à exploiter pleinement son potentiel ? Dans le cadre du projet d’Innovation ENCQOR, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et ses 17 partenaires des secteurs culturel et muséal prennent les devants en menant un vaste chantier numérique sur les possibilités d’application de la technologie dans le milieu culturel. Ensemble, ils exploreront ce potentiel, en vue d’anticiper les changements et de proposer des innovations et de nouveaux outils numériques bénéfiques pour la culture au Québec.

La 5G est la cinquième génération de technologie de partage de données sans fil. Elle a pour avantage d’augmenter de manière significative la capacité de transfert de données, passant de 100 mégabits par seconde à 10 000 mégabits par seconde. Chapeauté par le gouvernement du Canada et cinq géants du numérique (Ericsson, Ciena, Thales, IBM et CGI), le projet Innovation ENCQOR invite les acteurs de l’industrie et des PME à user du premier corridor précommercial d’infrastructure numérique 5G au Canada. C’est grâce à ce projet que le MBAM et ses collaborateurs pourront expérimenter ce réseau cent fois plus performant.

Ces explorations sont pilotées par PRISME, le laboratoire d’innovation en médiation numérique du MBAM, et mobilisent les partenaires suivants : le Centre Canadien d’Architecture, le Centre Phi, CREO, Culture pour tous, GénieLab, iSCAN, MEM – Centre des mémoires montréalaises, le Musée de la civilisation, le Musée d’art contemporain de Montréal, Musées Montréal, le Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée POP de Trois-Rivières, le Partenariat du Quartier des spectacles, la Société des musées du Québec, Synapse C, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal et l’Université du Québec à Trois-Rivières.

De plus, PRISME collabore avec Bryn William-Jones, professeur titulaire et directeur des programmes de bioéthique de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, qui le conseille quant aux questions éthiques soulevées par les projets et l’arrivée de la 5G dans l’environnement urbain.

Photo : Frédéric Faddoul