L'Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière

L'Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière

L’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, déployé sur 3 588 mètres carrés, est le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique. Il accueille 300 000 participants par année, ce qui représente une augmentation de 207 % en 3 ans et un record de fréquentation parmi les musées canadiens. Grâce à l’agrandissement des espaces de l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière en 2016, le MBAM accroît le nombre et la portée de ses ambitieux programmes éducatifs et sociocommunautaires destinés aux enfants, aux familles, aux adultes et aux personnes à besoins particuliers. Il élargit également son champ d’action et met en place d’innovants projets en santé et en art-thérapie. Tout cela pour que chacun puisse profiter des bienfaits de l’art.

Michel de la Chenelière

Grand mécène de l’éducation

Né en Normandie, Michel de la Chenelière s’installe à Montréal à l’âge de 20 ans. Après 15 années de travail en édition, il fonde sa propre entreprise. Au fil des ans et des acquisitions, Chenelière Éducation devient le plus important éditeur francophone du domaine de l’éducation en Amérique du Nord. Après la vente de l’entreprise en 2006, Michel de la Chenelière se consacre pleinement à ses activités philanthropiques. Passionné d’art et d’éducation, il permettra, grâce à ses dons, l’agrandissement des espaces éducatifs du Musée des beaux-arts de Montréal.

Après un premier don de 3 M $ au Musée, en 2011, Michel de la Chenelière, profondément convaincu du pouvoir de l’art dans la transformation des individus, fait quatre ans plus tard à l’institution un deuxième don exceptionnel de 2 M $. Dans la foulée de ces généreuses contributions, c’est toute la passion du mécène pour l’éducation qui habite aujourd’hui les 3 588 m2 de l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand espace éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord.

Michel de la Chenelière a en outre créé avec le MBAM un programme de bourse qui souligne la qualité d’un mémoire de maîtrise portant sur les collections du Musée.

  • L’Atelier International d’Éducation et d’Art-thérapie Michel de la Chenelière n’aurait pu voir le jour sans le généreux et essentiel soutien de la Fondation Michel de la Chenelière.

    Le Musée souhaite souligner l’engagement de la Caisse de dépôt et placement du Québec envers les activités scolaires, avec le concours du CN, de la Banque CIBC, de Cominar, de Desjardins et de la Fondation Molson qui apportent leur appui à ces initiatives éducatives, sans oublier l’Association des bénévoles ainsi que les partenaires Keolis et DeSerres.


  • Le programme Le Musée en partage est rendu possible grâce au soutien majeur de Bell et de la Fondation J.-A. DeSève, en collaboration avec la Fondation familiale Trottier. Le Musée souligne également le concours de : Borden Ladner Gervais, Great-West Life, London Life et Canada-Vie. Les Fonds Lethbridge, Fonds Merlin et Fonds de la Famille Malouf soutiennent les clientèles à besoins particuliers.


    Pour ses activités familles, le Musée salue l’apport essentiel de BMO Groupe Financier et DeSerres pour leur soutien aux ateliers. La participation du Fonds de la famille Fournelle, de Michal et Renata Hornstein, d’Erin et Joe Battat, du Fonds Anne D. Fish, de la Fondation Jacques et Michel Auger ainsi que de la Succession Shirley Baerwald sont dignes de mention.

  • Les activités culturelles du Musée profitent de l’important soutien de Domtar Soins personnels, présentateur des programmes culturels destinés aux adultes, et du Réseau Sélection, présentateur des Beaux-jeudis du Musée pour les personnes âgées ainsi que de la contribution de Magdeleine Loevenbruck.

    Le Groupe Banque TD est le fier présentateur de la programmation musicale de la salle Bourgie. Le programme Art-thérapie et mieux-être du Musée, incluant la Ruche d’art, bénéficie d’un soutien majeur de la Fondation familiale Rossy.