Jardin de sculptures

Le Jardin de sculptures

Grâce à son jardin qui réunit aujourd’hui vingt-deux sculptures, le Musée renforce la présence de l’art public au cœur de la métropole et propose un récit de la sculpture, de l’époque moderne à nos jours. Une nouvelle acquisition de Valérie Blass s’ajoute aux œuvres signées par David Altmejd, César, Dale Chihuly, Aaron Curry, Jim Dine, Kosso Eloul, Sorel Etrog, Joe Fafard, Barry Flanagan, Elisabeth Frink, Antony Gormley, Fernand Léger, Henry Moore, Mimmo Paladino, Jaume Plensa, Jean-Paul Riopelle, Armand Vaillancourt et Colleen Wolstenholme, offertes grâce à la générosité de plusieurs collectionneurs, mais aussi avec le soutien de la Ville de Montréal et de l’arrondissement de Ville-Marie.

Bordant le pavillon Claire et Marc Bourgie, le jardin de sculptures CGI complète le jardin de sculptures Max et Iris Stern inauguré en 2004 autour du pavillon Michal et Renata Hornstein et du pavillon Liliane et David M. Stewart. Ce lieu est l’un des plus im­portants ensembles d’art public de la métropole. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Jardin de sculptures du MBAM fait partie des cinq trajets de la nouvelle carte d’art public lancée par Tourisme Montréal, qui raconte l’histoire de Montréal et révèle la richesse culturelle et la créativité qui animent la ville.

Partenaire
Partenaire Art Public Montreal

LE JARDIN DE SCULPTURES SE TRANSFORME EN LABYRINTHE

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente une toute nouvelle installation qui habille l’avenue du Musée, piétonne l’été pour une quatrième année consécutive. Créée par NIP PAYSAGE (Montréal) – lauréat de l’appel de candidatures sur invitation du MBAM – et réalisée avec le soutien de la Ville de Montréal, elle invite les promeneurs à traverser un labyrinthe d’une superficie de 600 m2. Proposé comme un jeu de parcours en relation au mont Royal, telle une coulée verte géométrisée par les textures décoratives de la montagne, le labyrinthe prend aussi la forme d’un tracé amusant pour (re)découvrir les 22 œuvres du Jardin de sculptures du Musée des beaux-arts de Montréal.

Ce projet d’art public extérieur est une occasion pour le MBAM d’encourager des artistes et designers d’ici ou d’ailleurs à développer des concepts à la fois créatifs, constructifs et innovants, et de les exprimer dans un espace d’exposition qui leur est dédié. En tant que référence du milieu culturel, le Musée se donne la mission d’être à l’affût des nouvelles tendances et innovations et de réserver une place à ces créateurs au sein de son institution.