Au Lab Design
Pavillion Liliane et David M. Stewart

De facture industrielle, artisanale ou artistique, le jouet québécois est un mélange surprenant de tradition et d’innovation. À Montréal, les entreprises sont florissantes (Bojeux, Brik-A-Blok Toys, Jeux Bloco, Maison Joseph Battat, Mega-Mattel, Pierre Belvédère), fabriquant des jeux de construction, des jeux éducatifs pour le préscolaire et des poupées et accessoires. En plus d’être légères, les matières plastiques qui servent à la fabrication de plusieurs de ces jouets contribuent à la durabilité des couleurs tout en offrant un bon rapport qualité-prix.

Plusieurs jeunes créateurs québécois préconisent les jouets fabriqués à la main avec des fibres de toutes sortes (Gamine & cie, Raplapla, Velvet Moustache, La fée raille) ou avec des essences de bois, appréciées pour leur esthétisme et leur chaleur (Atelier du cheval de bois, Jules mon poisson bulle, Sleepy Hollow Creations). Certains préfèrent même travailler avec des matières recyclées (Atelier Saint-Cerf, Grace Gordon Design, Mabie Ecodesign, Ouistitine). Quant au jouet d’artiste (Les Jouets Lafrance, Viatour-Berthiaume), il tient une place privilégiée auprès des plus grands et des adultes. Sa définition porte à réfléchir, peut-il être à la fois jouet et œuvre d’art?

Sébastien Philibert et Marie Blanchette, Autobus scolaire, 2011, réalisé en 2015. Pin, érable, suède. Fabriqué par L’Atelier Cheval de bois, Coaticook (Québec). Prêt de L’Atelier Cheval de bois.

Équipe de l’atelier créatif Mega
(Fondée à Montréal en 1990),
« Ezio Auditore da Firenze »
Personnage des jeux vidéo
« Assassin’s Creed » 2014
Briques de construction de polymères
Micro Mega Bloks
Prêt de Mattel-Mega Brands