ELLES AUTOCHTONES
NADIA MYRE

TOUT CE QUI RESTE – SCATTERED REMAINS

Du 15 novembre 2017 au 27 mai 2018

Achetez vos billets

TOUT CE QUI RESTE – SCATTERED REMAINS est la première exposition bilan de l’artiste québécoise d’origine autochtone NADIA MYRE. Cette exposition dévoile en première canadienne Permutation de codeCode Switching, une série produite dans le cadre de la résidence de l’artiste à la Fonderie Darling en 2016-2017, sous le parrainage du MBAM. L’exposition regroupe une vingtaine d’œuvres – photographies et sculptures, réalisées entre 2000 et 2017. Cette présentation du MBAM s’inscrit dans le cadre d’Elles Autochtones, une saison particulière consacrée à des artistes femmes autochtones contemporaines.

Nadia Myre est membre de la nation algonquine Kitigan Zibi Anishnabeg. Dans ses œuvres, elle revisite l’histoire officielle des peuples autochtones ainsi que leurs luttes politiques et sociales. Elle juxtapose judicieusement son expérience personnelle à celle d’autrui. Grâce à cette approche, ses œuvres sont fortement empreintes de symbolisme, incitant à la contemplation et à la réflexion. Le travail de Nadia Myre s’inscrit dans une démarche participative et aborde essentiellement les thèmes de l’identité, du langage, du désir et de la mémoire. Telles des témoins d’échanges culturels entre peuples, les œuvres rassemblées dans TOUT CE QUI RESTE – SCATTERED REMAINS marquent la rencontre entre Autochtones et Européens.

Commissariat

Le commissariat de l’exposition est assuré par Geneviève Goyer-Ouimettte, conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain et titulaire de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky, sous la direction de Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM.

Remerciements

L’exposition NADIA MYRE : TOUT CE QUI RESTE SCATTERED REMAINS a été rendue possible grâce au généreux soutien de la Chaire Gail et Stephen A. Jarislowsky en art québécois et canadien contemporain de 1945 à aujourd’hui, d’Air Canada et du Cercle Forces Femmes du MBAM dont la mission est notamment de mettre en lumière les femmes artistes au MBAM et d’accroître leur présence. L’exposition reçoit également le généreux soutien du Cercle des jeunes philanthropes du MBAM, fier d’appuyer le programme d’art contemporain du Musée.