Nadia Myre

    Du 14 novembre 2017 au 31 mars 2018

SCATTERED REMAINS / TOUT CE QUI RESTE

Cet automne, le MBAM présente Elles Autochtones: une saison particulière consacrée à des artistes femmes autochtonespar des expositions ou des acquisitions de leurs oeuvres.

Nadia Myre est une artiste du Québec, membre de la nation algonquine Kitigan Zibi Anishnabeg. Son travail s’inscrit dans une démarche participative et aborde les thèmes de l’identité, du langage, du désir et de la mémoire. Elle est diplômée en arts visuels du Camosun College de Victoria (1995), de l’Emily Carr University of Art and Design de Vancouver (1997) et de l’Université Concordia (MFA, 2002). En 2014, elle a été lauréate du prestigieux Prix Sobey pour les arts, consacré aux artistes canadiens de 40 ans ou moins qui se démarquent le plus.

Depuis plus de quinze ans, elle présente son travail dans différents musées ici et à l’étranger, notamment au Musée d’art contemporain des Laurentides, à la Winnipeg Art Gallery, au Musée des beaux-arts du Canada, au National Museum of the American Indian, à New York, et à la biennale de Sydney, en Australie (2012). Elle est présente dans nos collections par huit oeuvres.

Dans ses oeuvres, Nadia Myre revisite l’histoire officielle et les luttes politiques et sociales des peuples autochtones. Elle juxtapose judicieusement son expérience personnelle avec celle d’autrui. Cette approche lui permet de réaliser des oeuvres à haute teneur symbolique qui incitent à la contemplation et à la réflexion. Cette exposition au MBAM s’inscrit dans la suite d’un projet de résidence de l’artiste à la Fonderie Darling, en 2016-2017, parrainée par le Musée.

Cette exposition est organisée par le MBAM.Le programme d’expositions en art contemporain bénéficie du soutien du Cercle desjeunes philanthropes du MBAM et d’Air Canada.

Nadia Myre, née à Montréal en 1974, Code Switching (Pipe Beads), 2017, Impression numérique, 297 x 110 x 2,5cm, Collection de l’artiste.